Boiterie Bovine 2eme partie

Panaris (Phlegmon interdigité)

Signes cliniques :  . Apparition soudaine   . Boiterie sévère et parfois de non-appui   . Avec ou sans hyperthermie
Lésions caractéristiques : . Inflammation symétrique de la couronne et du paturon plus marquée dorsalement et ventralement , nauséabond, puis Lésions nécrotiques dans la région interdigitale sous forme de fissures saignant facilement et enduit blanc
Facteurs d’apparition : Humidité élevée, stabulation libre souillée, pâturage détrempé surtout autour des mangeoires, sol ou pâturage favorisant l’apparition d’un traumatisme
Rapidité d’évolution : 3/3   Douleur : 3/3   Inflammation : 3/3

Traitement  : Antibiotique 

Maladie de Mortellaro (Dermatite digitale ou digitée)

de + en + fréquent, très contagieux, maladie qui "s'achète!"

Signes cliniques . Boiterie importante surtout au niveau des membres postérieurs

. La vache atteinte lève ses pieds arrières souvent . La région au dessus de la muraille n’est pas enflée
Lésions caractéristiques : . Inflammation de la région plantaire de l’espace interdigitale pour s’étendre plus haut sur les talons,  . D’abord érosion, suivie d’une lésion ulcérative ou granuleuse ressemblant à une fraise
. Lésions entre 1 et 6 cm souvent nauséabondes (utile d'utiliser un miroir en salle de traite cf photo)
Facteurs d’apparition : Humidité, lisier abondant, Sol abrasif
Rapidité d’évolution : 2/3      Douleur : 3/3     Inflammation : 1/3
Traitement : Traitement local (bombe oxytetrin 5 jours) + Parage + Pédiluve

Ulcère de la sole et cerise 

Signes cliniques :  Boiterie variable, assez souvent bilatérale, . + fréquent chez les animaux aux onglons anormaux, trop longs,  Douleur à la pression  L’ulcère peut s’infecter et entrainer un décollement de la sole
Lésions caractéristiques : . Zone hémorragique ou décolorée à la jonction de la corne du bulbe de la sole et de la muraille axiale  Possibilité de présence d’un bouton de chair à un stade chronique (cerise)
Facteurs d’apparition : Usure insuffisante et inégale des sabots ? Des vaches 100% du temps toute l’année sur le béton ?
. Sélection génétique diminuant l’absorption des chocs et augmentant la pression sur le chorion.
Rapidité d’évolution : 1/3      Douleur : 1 à 2 /3     Inflammation : 0/3
Traitement  : Parage des onglons des membres postérieurs, débridement de la lésion et résection du bouton de chair si présent + Bandage au besoin (+ Antibiotique si infection mais cela est rare)

piedc.jpg
pieda.jpg
piedb.jpg

Abcès de la sole (Pododermatite sceptique)

Signes cliniques : . Augmentation de la pression dans l’onglon, Boiterie très douloureuse pouvant aller jusqu’à aucun appui sur ce pied, Apparition +- soudaine
Lésions caractéristiques : . Présence de pus s’écoulant d’une ouverture à la pression de la sole après parage
Facteurs d’apparition : . Plaie pénétrante, Ulcère de sole infecté, Infection de la ligne blanche passant jusqu’à sous la sole (photo2)
Rapidité d’évolution : 2/3      Douleur : 1 à 3 /3    Inflammation : 0 à  1/3
Traitement : Parage (pour décompresser la lésion) + Désinfection de la lésion + talonnette au besoin sur l’onglon normal pour soulager l’onglon infecté + Traitement local

Ouverture de la Ligne Blanche : fréquent

Signes cliniques : Boiterie très douloureuse , Apparition +- soudaine, parfois ouverture en couronne ou abcès dans le talon

Lésions caractéristiques : trace noire sur la ligne blanche (particulièrement en talon) parfois discrète

Facteurs d’apparition : tensions/contraintes/charges excessives sur la zone de jonction entre la sole et la muraille (sol irrégulier)

Traitement : parer la ligne blanche en coupant uniquement dans la muraille si possible, de façon évasée, en enlevant un minimum de longueur de muraille en retirant la partie noire de la ligne blanche

piedd.jpg
piedf.jpg

Bleime circonscrite à  diffuse :

Signes cliniques : boiterie légère

Lésions caractéristiques : coloration rouge de la corne résultant d’une hémorragie qui s’est produite lors de la production de cette corne ( 6 à 8 semaines auparavant)

Facteurs d’apparition : Une surcharge sur la zone postérieure de l’onglon du fait de son allongement et/ou d’un excès d’épaisseur de la sole, Une moindre efficacité du coussinet amortisseur selon sa composition (cas des primipares) et/ou sa « fonte »   du fait d’un amaigrissement de l’animal , station debout prolongée

Traitement : Elle ne doit pas faire l’objet « d’exploration » curative mais cela peut être le début du processus évoluant vers l'ulcère de la corne

la Fourbure : en subaigue, chronique favorise beaucoup d'autres pathologies

Signes cliniques : Aiguë (rare en bovins) : Marche difficile, onglon chaud, douloureux, piétinement constant,  liseré rouge à la couronne,    Subaiguë : Décoloration rougeâtre ou jaunâtre sous la corne  puis Chronique : Forme du sabot anormale, Onglon large, aplati, la muraille dorsale concave avec des sillons horizontaux
Lésions caractéristiques de complication : Hémorragie de la sole, Ulcère de la sole, Hémorragie et séparation de la ligne blanche, Déformation de la sole
Facteurs d’apparition :  Alimentation (Acidose ruminale généralement), suite de Métrite, mammite aiguë, Environnement : Confort, surface… tout ce qui augmente le temps passé debout

. Parage inadéquat
. Maladies métaboliques : fièvre vitulaire…
Rapidité d’évolution* : nc
Douleur : nc
Inflammation : nc
Traitement 
Parage + Prévention de l’acidose ruminale + Confort des animaux

Fourchet :

Signes cliniques : Inflammation superficielle de la région interdigitée sans perte d’intégrité de la peau
Lésions caractéristiques : Epiderme interdigital inflammé sans ulcération, Nauséabond,Région interdigitale recouverte d’un

mince film blanchâtre, Erosions du bulbe ou des crevasses en talon fréquente (fissures en V plus ou moins profondes)

Facteurs d’apparition : pousse de corne excessive en pince (pose sur les talons), sol humide et souillé
Rapidité d’évolution : 1/3    Douleur : 1/3    Inflammation : 0/3
Traitement : parage curatif pour dégager les crevasses (enlever la corne morte noire), le passage des animaux dans un pédiluve 

 

peut se compliquer d'une "limace" ou tyloma : Réaction inflammatoire chronique proliférative de la peau de l’espace interdigital, formant une masse  ferme plus ou moins  importante. (peut faire suite à une  fourbure subaiguë

piedh.jpg

Seime :

Signes cliniques : cerclée : Fissure horizontale de la muraille faisant le tour complet de la muraille (8 onglons souvent)

longitudinale externe : Fissure longitudinale (= verticale) de la muraille située sur la muraille externe

longitudinale interne : Fissure longitudinale (verticale) et médiale (interne), située à la jonction entre la muraille interne, la sole et le talon

Facteurs d’apparition : cerclée : Un stress (changement brutal d’habitat et/ou d’alimentation) , une pathologie grave (métrite aiguë, mammite colibacillaire) sont le plus souvent les responsables de cette lésion. Cette lésion est donc classiquement associée à la fourbure subaigüe.

longitudinale externe : sécheresse, alternance humide-sec, carencer en oligo éléments (zinc, cuivre)

longitudinale interne : une prédisposition génétique est probable 

 Traitement : supprimer la corne décollée jusqu’au fond de la seime, limiter le pincement du vif

piedi.jpg