Canari

Canario_GFDL21.jpg

Le Canari est la forme domestiquée du Serin des Canaries(Serinus canaria). La sélection de ces oiseaux au sein des élevages a permis de créer de nombreuses races et variétés en privilégiant trois aspects : le chant, la couleur ou la posture.

 Le canari peut être divisé en deux grandes catégories : le canari lipochrome et le canari mélanique.

Les races élevées aujourd'hui ont des tailles variant de 11,5 cm (gloster) à 20 cm. Le canari couleur a une taille de 13 à 14 cm. Ils peuvent vivre jusqu'à 6 à 10 ans selon la variété, certains atteignent même l'âge de 20 ans.

Canaris de couleurs

Les éleveurs ont obtenu, à force de sélections génétiques ou de croisements, de nombreuses mutations de couleurs (jauneblancorange, isabelle, rouge, agate, brun, noir ou noir-brun, mosaïque, pastel, opale, ino, satiné, ailes grises, topaze, eumo, onyx, cobalt, jaspe). Par combinaison de ces couleurs entre elles on obtient plusieurs centaines de coloris différents. Les canaris rouges sont des canaris jaunes portant en plus le gène de la couleur rouge et auxquels on donne une alimentation spécifique pour mettre ce facteur rouge en évidence.

Canaris de postures

Ce sont les canaris dits de forme, de position ou postures frisés.

Certaines variétés sont huppées, d'autres ont un plumage frisé, comme le « frisé parisien » ou le « frisé du Nord » tous deux frisés, comme leur nom l'indique, et de couleurs variées.

Il existe actuellement 21 races différentes de canaris de forme et de posture.

Canaris de chant

Les races principales sont les Harz (edelroller Harzer), historiquement la plus ancienne[1], les Malinois et les Timbrados espagnol. Mais il existe aussi le roller américain, le chanteur russe (trille aigüe),et le flawta marocain.

Le Harz est le plus doux. Il chante l'ensemble de ses tours (essentiellement roulé) le bec fermé, uniquement en gonflant la gorge[2].

Le Malinois chante des tours imitant des clapotis ou divers tintements d'eau.

Le Timbrado chante puissamment tous ses tours le bec ouvert.

Alimentation

Le canari se contente d'un simple mélange de graines, composé par exemple de la manière suivante : alpiste 71 %, niger 5 %, graines de navettes 5 %, graines de lin 5 %, avoine pelée 8 %, chanvre 2 %, périlla 2 %, chia 2 %. Ce mélange se trouve dans le commerce et peut être modifié en ajoutant des graines en fonction de la période. Mais il faut lui donner aussi salade, carottes râpées, pommes,... Durant la reproduction, il faut compléter cela par de la pâtée à l'œuf. Lors de la mue, il existe un régime complémentaire "spécial mue" à ajouter au mélange habituel. Pour permettre au canari d'assimiler l'alimentation et aux femelles de fabriquer la coquille des œufs, il est nécessaire de mettre à disposition du grit et de l'os de seiche.