Aplasie médullaire de la femelle

furet8.jpg

Aplasie médullaire de la femelle : cette maladie a lieu lorsqu’une femelle non stérilisée reste en chaleurs et n’est pas saillie. Les chaleurs persistent pendant plusieurs mois puisque l’ovulation est déclenchée par la saillie et le taux d’œstrogènes dans son organisme augmente. Les oestrogènes peuvent alors bloquer la production de cellules sanguines au niveau de la moelle osseuse. Ceci entraîne une anémie sévère et la mort à plus ou moins long terme. La mort pouvant survenir après un mois de chaleurs seulement.

Les symptômes sont une alopécie (absence de poils) symétrique bilatérale et un gonflement de la vulve. Puis la maladie évolue et d’autres signes apparaissent tels que une chute d’appétit, une léthargie, une faiblesse du train arrière, une pâleur des muqueuses et l’apparition de pétéchies (petites taches hémorragiques).

Le traitement consiste à interrompre les chaleurs et à soutenir l’organisme jusqu’à ce que la moelle osseuse soit à nouveau fonctionnelle. La stérilisation est possible selon le bilan général de santé réalisé.

La prévention consiste à faire reproduire la femelle ou la stériliser de manière préventive à partir de l’âge de 6 mois.